03 Mai

Ce qu'il faut savoir sur Adam Driver

 

Découvert à travers la série Girls de Lena Dunham et propulsé dans Star Wars pour son rôle du méchant Kylo Ren dans les deux derniers épisodes, Adam Driver crève aussi bien l’écran des blockbusters américains que des films indépendants. Découvrez 5 choses que vous ignoriez sur lui.

Par Marthe Rousseau

Adam Driver dans “Star Wars - Les derniers Jedi” (2017) de Rian Johnson.

Colosse d’1,90 m, il a un visage aussi allongé qu’asymétrique sur lequel pointe une moustache de chat. Les yeux en amande, le regard en fuite, Adam Driver est le nouvel acteur que le cinéma s’arrache. Qu’il interprète un amoureux barré (Girls, 2012-2017), un prêtre (Silence, 2016), un conducteur de bus poète (Paterson, 2016) ou un dangereux méchant dans La Guerre des étoiles (Star Wars - Le réveil de la force et Les derniers Jedi), Adam Driver crève l’écran. Voici cinq choses à découvrir qui font de lui un acteur aussi talentueux que singulier.

 

Soldat avant d’être acteur

 

Né dans une famille religieuse (son père est pasteur), Adam Driver grandit dans le fin fond du Midwest américain où il passe des heures à regarder des films que son grand-père avait enregistrés sur VHS. Après les attentats du 11 septembre 2001, il éprouve un fort sentiment patriotique et décide de s’engager dans les Marines. Il n’a que 18 ans. Après un entraînement intensif qui le prépare à combattre en Irak, il est accidentellement blessé au sternum. Il se tourne alors vers ses premières amours et intègre la Juilliard School, la célèbre école d’art dramatique de New York par laquelle sont passés les acteurs Robin Williams ou Jessica Chastain.

Lena Dunham et Adam Driver dans la série “Girls” de Lena Dunham.

Girls, du looser au gendre idéal

 

Il tient le rôle masculin phare dans Girls, la série lancée par Lena Dunham en 2012, où une bande de copines névrosées, amies de fac, se confrontent à la vie d’adulte et y cherchent désespérément un sens. Au début de la série, Adam Driver incarne l’amoureux sombre et torturé d’Hannah (Lena Dunham), personnage aussi attachant qu’insupportable tant elle est centrée sur sa personne, et qui rêve de devenir auteure sans réellement y parvenir. Mais le personnage d’Adam, looser et irresponsable au début, se mue au fil des saisons en amoureux hypersensible et protecteur. À la fin de la série, c’est sans doute le seul des protagonistes qui parvient à trouver sa voie (il devient comédien), quand la bande de filles piétine encore et toujours.

Adam Driver dans “Silence” (2016) de Martin Scorsese.

Il s’implique dans ses rôles corps et âme

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Adam Driver s’investit à fond dans ses rôles. Dans le film Silence (2016) de Martin Scorsese, il joue un prêtre jésuite au 17e siècle, qui part au Japon pour retrouver le père Ferreira et prêcher aux habitants la bonne parole. Pour les besoins de vraisemblance du film, il a perdu jusqu'à 20 kilos. Dans un tout autre registre, l'acteur décide de prendre des leçons de conduite de poids lourd, afin d’incarner au mieux son personnage de chauffeur de bus dans le film Paterson (2016) de Jim Jarmusch. 

Adam Driver et Joanne Tucker.

Qui est sa femme ?

 

Il a rencontré sa femme, l’actrice Joanne Tucker en 2006, alors qu’ils étudiaient tous les deux l’art dramatique à la Juilliard School de New York. Marié en 2013, le couple a depuis créé l'organisation AITAF (Arts in the Armed Forces) qui œuvre pour répandre la culture dans le quotidien des militaires.

Adam Driver et John David Washington dans “BlacKkKlansman” de Spike Lee.

Ses deux prochains rôles au cinéma

 

Adam Driver sera à l’écran du film loufoque de Terry Gilliam, L’homme qui tua Don Quichotte, où il incarne un réalisateur qui se prend au jeu d’un vieillard persuadé d’être Don Quichotte. Dans un autre registre, l’acteur américain joue dans le dernier film de Spike Lee inspiré d’une histoire vraie, en compétition au festival de Cannes : BlacKkKlansman. À la fin des années 70, Flip Zimmerman (Adam Driver) et l’inspecteur Ron Stallworth (John David Washington) infiltrent l’organisation suprématiste blanche du Ku Klux Klan. Le film sortira en salles le 22 août prochain. 

NuméroNews