14 Février

5 choses à savoir sur Daniel Day-Lewis, l'acteur le plus oscarisé du monde

 

L’acteur britannique Daniel Day-Lewis apparaît pour la dernière fois au cinéma dans le rôle d’un couturier amoureux dans Phantom Thread de Paul Thomas Anderson. Découvrez cinq anecdotes sur cet acteur emblématique. 

Par Marthe Rousseau

Daniel Day-Lewis et Vicky Krieps dans “Phantom Thread” de Paul Thomas Anderson.

Célèbre acteur britannique, Daniel Day-Lewis apparaît pour la dernière fois sur grand écran dans le film Phantom Thread de Paul Thomas Anderson dans lequel il joue un grand couturier fictif au nom de Reynolds Woodcock dans le Londres des années 1950.

1) Beaucoup d’Oscars et peu de films

 

Daniel Day-Lewis est le premier et le seul a avoir reçu 3 Oscars en tant que meilleur acteur, un record mondial alors qu'il n’est pas connu pour être le plus prolifique. Au total, il n’a joué que dans 24 films en 36 années de carrière. Oscarisé pour sa performance dans My Left Foot (1989), There Will Be Blood (2007) et Lincoln (2012), il se place en deuxième position après l’américaine Katharine Hepburn (4 Oscars) et juste avant Meryl Streep (2 Oscars). Célèbre pour son exigence, l’acteur choisit habituellement des rôles difficiles. 

Daniel Day-Lewis dans “There Will Be Blood” (2007) de Paul Thomas Anderson.

2) L’amour du bois

 

Daniel Day-Lewis aime incarner un personnage, certes, mais aussi sculpter le bois. Avant d’intégrer les cours de théâtre au Bristol Old Vic et que sa carrière d’acteur ne soit lancée, Daniel Day-Lewis tente de s'inscrire en apprentissage pour devenir ébéniste, mais sa demande est refusée. Il revient des années plus tard à sa passion de l'artisanat, à laquelle il s'adonne entre deux films : après le tournage de The Boxer (1997), il se forme au métier de cordonnier à Florence dans l’atelier d’un fabricant de chaussures.  

Daniel Day-Lewis et Juliette Binoche dans “L'insoutenable légèreté de l'être” (1987) de Philip Kaufman.

3) Il a appris à parler tchèque pour un film

 

Dans L’Insoutenable légèreté de l’être (1987) adapté du roman de Milan Kundera, Daniel Day-Lewis joue le rôle de Tomas, neurochirurgien pragois qui tombe amoureux de Tereza, incarnée par Juliette Binoche. Pour le rôle, le britannique apprend le tchèque alors que le tournage se passe en anglais, simplement pour en avoir l’accent.

Daniel Day-Lewis et Isabelle Adjani.

4) La rencontre avec Isabelle Adjani

 

Il a vécu une histoire d’amour pendant cinq ans avec Isabelle Adjani avec qui il a eu un enfant, Gabriel-Kane, né peu après leur séparation. Aujourd’hui âgé de 22 ans, Gabriel-Kane défile pour les plus grandes marques (égérie Zadig & Voltaire en 2016 et Paco Rabanne aujourd’hui), mais se consacre principalement à sa passion : la musique. Il a déjà sorti un premier clip l’été dernier Ink in my veins, entre électro et R’n’B à l’américaine.

Daniel Day-Lewis dans “Le dernier des Mohicans” (1992) de Michael Mann.

​5) Il s’implique plus que personne dans ses rôles

 

Même après que le réalisateur crie “Coupez !”, Daniel Day-Lewis continue d’incarner ses personnages entre les prises. Alors qu'il joue un artiste paraplégique dans My Left Foot (1989), il refuse de se lever de son fauteuil sur toute la durée du tournage et demande même à ce qu’on le nourrisse à la petite cuiller. Il n'hésite pas à mettre son corps à rude épreuve comme dans Le Dernier des Mohicans (1992) où il apprend à chasser et à dépecer des animaux afin de coller au plus proche de son personnage d’Indien. Enfin, dans Le Temps de l’innocence (1993) de Martin Scorsese, Daniel Day-Lewis incarne le rôle d’un aristocrate qui se retire de la société new-yorkaise des années 1870. L’acteur s’isole pendant plusieurs semaines avant le début du tournage dans un hôtel à l’architecture XIXe siècle, semblable à l’univers du film. Il réserve même sa chambre sous le nom de son personnage : Newland Archer. 

 

 

Découvrez la bande annonce de “Phantom Thread” (2018) de Paul Thomas Anderson, actuellement au cinéma.

NuméroNews