07 Février

Comment la mode a sauvé Paris Hilton

 

D'une vidéo pour le magazine W à la dernière campagne Yeezy du rappeur Kanye West, l'icône trash des années 2000 Paris Hilton revient peu à peu sur le devant de la scène. Comment l'industrie de la mode offre-t-elle à la blonde héritière sa renaissance ?

Par Léa Zetlaoui

  • De la télé-réalité reine des années 2000 naîtra pléthore de starlettes en mal de gloire. Après avoir enfermé des anonymes dans des maisons et suivi des familles quotidiennement, la chaine E! aux États-Unis présente en 2003 un des concepts les plus jouissifs du genre : “The Simple Life” ou comment deux “filles de” richissimes  et superficielles vont survivre à la vie de ferme. Paris Hilton, héritière d’une chaîne d’hôtels et Nicole Richie, fille du chanteur culte Lionel Richie, privées de portable, en robes de créateur, sacs de luxe, bronzage douteux et brushing impeccable traînent dans la boue et ravissent de ridicule. Les deux starlettes, souvent considérées comme les premières it-girls inventent, dix ans avant l’arrivée d’Instagram, la culture du vide et le branding de soi-même.

     

     

    De Pamela Anderson à Paris Hilton

     

    On le sait désormais, la mode n’aime rien tant que de faire renaître de leurs cendres les icônes déchues. En 2016, impossible de passer à côté de Pamela Anderson, qui du statut d'ex-icone en maillot de la série Alerte à Malibu complètement dépassée redevenait une célébrité bankable. Assise au premier rang des défilés Saint Laurent (période Slimane) ou Stella McCartney, muse du chanteur Julien Doré (succédant à la très respectée Catherine Deneuve dans un de ses clips) et égérie d’une collection de chaussures pour Amelie Pichard… en quelques mois, toute une industrie métamorphosait l’aura kitsch de Pamela Anderson en auréole cool. À travers le retour de Pamela, c'est le revival 90's que la mode célébrait en 2016.

     

     

 

" En 1minute 58, la blonde Américaine envoie valser minimalisme et élégance, tout ce que la décennie 2010 avait exalté.”

 

 

Paris Hilton, à elle seule est l'incarnation des années 2000. Se pavanant en jupe ceinture, jean taille basse, jogging peau de pêche, bottes fourrées ou sandales lacées, elle inquiète toute une génération de parents désespérés de voir leurs filles imiter son style plus que douteux. Au sommet de la gloire et du mauvais goût, Paris Hilton et son célèbre chihuahua Tinkerbell se font détrôner par l’ex-meilleure amie, Kim Kardashian, grâce à une sex-tape, un reality-show familial et un relooking de l’extrême par le rappeur Kanye West. Au début des années 2010, les frasques et le style de vie fastueux de Paris Hilton n’intéressent plus personne.

 

 

D'un défilé Philipp Plein à une interview pour W magazine

 

Malgré quelques millions de followers au compteur Instagram, Paris Hilton, femme d’affaires aguerrie, peine désormais à s’imposer comme icône branchée. Plus souvent moquée qu'admirée, la filiforme blonde fait pâle figure à côté du clan Kardashian-Jenner qui accumule looks streetwear minimalistes validés par toute la planète mode, Anna Wintour comprise. Pourtant, en septembre 2016, le créateur Philipp Plein, réputé pour ses défilés où des stars telles que Chris Brown et Fergie font le show, invite Paris Hilton à fouler le podium de son défilé au nom évocateur d’“Alice in Guettoland”. Deux mois après, Kendall Jenner, dans le top 15 des des personnalités les plus suivies d'Instagram et dans le top 3 des mannequins les mieux payées du monde selon Forbes, choisit, pour célébrer son anniversaire, de reproduire à l’identique le look de l’héritière Hilton, à savoir une micro-robe entièrement brodée de cristaux Swarovski. 3 millions de paillettes… et autant de “like” sur Instagram. Paris Hilton regagne ses galons d’icône. 

 

 

"En un peu plus d’un an,L'icône trash des années 2000 incarnant tout ce qu’il y a de plus agaçant dans le star-system américain s’est racheté une vertu”

 

 

Dernière étape de cette réhabilitation, en mai 2017 le très branché magazine W, connu pour ses séries mode et sujets controversées lui consacre une interview ainsi qu’une vidéo où elle explique – avec un humour flirtant avec le kitsch – les tendances des années 2000 qu’elle gardera pour l’année 2017 : survêtement pailleté, tee-shirt à message, minijupe, bottes Ugg, le rose, les tiares, les cristaux, les casquettes, les jeans taille basse et les piercings, En 1minute 58, la blonde Américaine envoie valser minimalisme et élégance, tout ce que la décennie 2010 avait exalté.

 

 

 

Gagner en crédibilité grâce au couple Kardashian-West

 

 

Entre soirées à LA, profusion d’articles de luxe et photos niaises, Paris Hilton et sa vie de bimbo richissime agace voire exaspère. Pourtant, il y a quelques jours, l’héritière attendrissait ses followers et la presse féminine avec une demande en mariage sur le haut des pistes d’Aspen, moyennant un énorme solitaire. L’opinion publique, moins indifférente qu’à l’accoutumée en ce qui concerne le sort de l’ex-star de la télé-réalité, s'extasie. Désormais, Paris Hilton attire l’attention et rayonne. Enfin, mercredi 31 janvier, Kim Kardashian et Kanye West présentaient d’une façon peu conventionnelle la saison 6 de Yeezy, le label créé par le rappeur en collaboration avec Adidas. L’Américain mégalo aux déclarations chocs décidait l’année dernière d’abandonner le format classique du défilé et faisait, depuis, silence sur sa marque.

 

Choisissant le réseau social sur lequel règne Kim Kardashian pour introduire Yeezy Saison 6, Kanye West porte à son paroxysme la mégalomanie en faisant appel à plusieurs it-girls grimées en sa célèbre femme. Parmi les jeunes, Sarah Snyder et Amina Blue, sans oublier Paris Hilton qui – désormais réconciliée avec son ex-meilleure amie – fait le buzz. Chevelure blond presque blanc, jogging et boots beiges, brassière grise, en clone de Kim Kardashian la blonde héritière retrouve sa crédibilité. En un peu plus d’un an, l'icône trash des années 2000 incarnant tout ce qu’il y a de plus agaçant dans le star-system américain s’est racheté une vertu et opère lentement mais sûrement un retour sur le devant de la scène. Reste à parier que l’industrie de la mode, souvent provocante et raffolant de ce genre de revirement, ne tardera pas à faire définitivement entrer Paris Hilton dans la légende.

NuméroNews