Originaire de Turin, Carlo Mollino était célèbre pour ses travaux de designer d’architecte, son pilotage de voitures de course et d'avions d'acrobatie... Et plus de 2000 Polaroid érotiques ont été retrouvés chez lui, des clichés de femmes posant lascivement et témoignant de son talent pour la photographie. Debout en corset et porte-jarretelles, assises sur une chaise les jambes écartées, le regard défiant, ou de dos complètement nues, ces femmes anonymes posaient dans des postures suggestives. Mais plus que des photos érotiques, l’artiste parvenait à les rendre poétiques par le grain de la photo tirant sur le jaune-orangé ou par la mise en scène des modèles et leurs étoffes délicates. Il arrivait même parfois que Carlo Mollino intègre de la peinture à ses Polaroid devenus flous, leur donnant une esthétique onirique.

 

Pour la pré-collection Moschino femme automne-hiver 2018-2019, le directeur de création Jeremy Scott rend hommage au talent du photographe et décline ses Polaroid sur des manteaux, vestes, robes en velours ou en mousseline froncée ainsi que sur des sacs. Les bottes en cuir montantes des modèles, noires ou rouge, contrastent avec les couleurs des pièces, du jaune au marron en passant par le vert. De quoi faire revivre les silhouettes de ces inconnues et célébrer une fois de plus le corps de la femme. 

 

Les articles seront disponibles sur le site moschino.com et dans les principales boutiques de la marque à Milan, Rome, Londres, Paris, New York et Los Angeles.