Œuvres d'art à part entière, les clichés des photographes de plateau français Raymond Cauchetier et Georges Pierre ont capturé le réel, la spontanéité et l’authenticité des plus grands films de la Nouvelle Vague. Du 5 juillet au 16 septembre, la galerie Joseph célèbre les 60 ans du mouvement cinématographique des années 70 avec Icônes, une rétrospective en 100 photos des figures majeures de cette période.

 

Témoignant de l’esprit créatif et innovant de la Nouvelle Vague, l'exposition met ainsi en lumière la jeune génération montante de réalisateurs et d'acteurs de cette époque qui prenaient le contre-pied des codes traditionnels du cinéma. On retrouve ainsi Jean-Luc Godard, Jean-Pierre Melville, Claude Chabrol, François Truffaut, mais également Jean-Paul Belmondo, Jeanne Moreau, Catherine Deneuve, Yves Montand, ou encore Romy Schneider.

 

De la même manière que la photographie humaniste s'est élevée en genre reconnu, cette rétrospective consacre les photographes de plateau. Bien que pris en marge des scènes du film proprement dites, leurs clichés parviennent à traduire tout l'esprit d'un film en une seule image. À une époque dépourvue de la technologie numérique, le photographe de plateau tenait un rôle essentiel : il était chargé de documenter le tournage, mais aussi de produire des images destinées à la promotion des films. Cette année, le Festival de Cannes a d'ailleurs mis à l’honneur Georges Pierre en utilisant, pour son affiche officielle, le cliché du photographe immortalisant le fameux baiser entre Jean-Paul Belmondo et Anna Karina sur le tournage de Pierrot le Fou (1965) de Jean–Luc Godard. 

 

 

Icônes, la rétrospective des 60 ans de la Nouvelle Vague, est visible à la galerie Joseph, 7 Rue Froissart, Paris IIIe, du 5 juillet au 16 septembre.